Brisset, C., (2010). L’adaptation des étudiants en période de transition. Sarrebruck, Allemagne : Editions Universitaires Européennes.

Cette thèse porte sur l’adaptation des étudiants en période de transition. Elle repose sur une comparaison franco-canadienne entre étudiants primo-entrants et étudiants internationaux vietnamiens. Dans l’objectif d’apporter un éclairage nouveau sur les processus de leur adaptation, nous avons intégré deux modèles théoriques permettant de distinguer deux niveaux d’adaptation, l’un dit « local » commun à tous les étudiants, l’autre dit « international » spécifique aux Vietnamiens (Black, Mendenhall & Oddou, 1991), dans lesquels viennent s’imbriquer deux dimensions du processus : l’adaptation psychologique et l’adaptation socioculturelle (Ward & Searle, 1991). La personnalité anxieuse, suivie de l’attachement adulte et des tracas quotidiens, apparaissent comme le fondement explicatif de l’adaptation des étudiants, quels qu’ils soient, tant à un niveau psychologique que socioculturel. A ces aspects « locaux » pour les Vietnamiens, s’ajoutent deux enjeux interculturels : l’identification à la culture d’origine et les différents réseaux de socialisation. Les résultats soulignent également pour les différents groupes d’étudiants une fragilisation des modèles internes de l’attachement, des différences culturelles dans leurs potentialités à former un corps étudiant et à se socialiser au sein de l’université ainsi que la présence d’individus à risques : ces derniers seraient dans l’incapacité de faire face efficacement au stress induit par la période de transition.